INTERVIEW SARAH MCKENZIE

Après le succès de son concert lors de la dernière édition du Nice Jazz festival 2019, la chanteuse et pianiste est de retour le 14 Mars sur la scène du Théâtre National de Nice.

Amoureuse de Paris, nous le savions mais avez-vous aimé la ville de Nice lors de votre passage au Nice Jazz Festival l'été dernier ?
J’ai adoré le temps que j’ai passé à Nice ! Je suis arrivée 4 jours avant mon concert au Nice Jazz Festival où j’ai séjourné proche du centre-ville, au Mont Boron. Ce qui m’a permis de visiter la ville et ses environs. J’ai aussi beaucoup apprécié me produire dans ce prestigieux festival ! Un événement fabuleux ! Nice est exactement le genre d’endroit que j’aime, une ville magnifique et très élégante. Pendant mon séjour, j’ai nagé tous les jours dans la mer Méditerranée. Je suis australienne, alors nager, la mer et les plages, c’est ancré en moi depuis mon enfance. Pour moi Nice c’est un paradis sur terre !

Vous êtes chanteuse, pianiste et compositrice. Quelle casquette appréciez-vous le plus ?
J’aime tout autant ces 3 casquettes et il est essentiel pour ma performance que je tienne ces 3 rôles. Le piano est tout pour moi. C’est un défi constant et à mes yeux le plus bel instrument qui
existe. J’ai aussi besoin de chanter car j’aime les mots et l’opportunité de raconter une histoire. Aussi, l’écriture est fondamentale parce que je suis une créatrice et j’aime emporter les gens dans une ballade musicale autour de mon univers.

Qu'est-ce qui déclenche le choix de vos collaborations avec d'autres artistes et vous rappelez vous d’une rencontre particulière dans votre carrière ?
J'ai la chance d'avoir travaillé et collaboré avec de nombreux grands musiciens. Cela vient parfois de mon désir de travailler avec un autre musicien, ou d'un producteur de confianc qui a l’excellente idée de me suggérer un musicien avec qui je pourrais collaborer. Bien que je n'aie pas collaboré avec Michel Legrand, j'ai eu l'occasion de le rencontrer et lui ai dédié une des chansons de mon album, The Secrets of my Heart. C'était un grand moment pour moi de rencontrer et jouer avec une telle légende de la musique.

Quel a été le plus grand défi dans la réalisation de votre album The Secrets of my Heart ?
Le plus grand défi a été de rassembler les bonnes compositions, les bons standards, de les arranger de manière intelligente et musicale et de sélectionner les bons musiciens pour
leur donner vie. Vous devez en partie tenir le rôle de producteur et avoir une vision globale du projet avant de commencer, sinon vous risquez d’être négligent et d’aboutir à un projet musicalement ennuyeux.

Qu'est-ce qui vous inspire le plus dans l’écriture de vos textes ?
Je suis très inspirée par de grands auteurs compositeurs et paroliers. Marilyn et Alan Bergman, Michel Legrand, Cole Porter, Irving Berlin par exemple. J'essaie de poser des mots avec élégance, comme ces auteurs le font. La chose la plus importante avec les mots, c’est de
raconter sa propre histoire.

Qu'est-ce qui est le plus important pour vous dans vos arrangements ?
J'essaie d'être la plus originale possible tout en respectant le passé. J'essaie d’insuffler ma propre personnalité dans les arrangements. Je suis beaucoup de choses, un peu inégale et vulnérable, alors j'essaie d’intégrer cela dans les arrangements aussi.

Quels sont « les secrets de votre coeur » que nous ne connaissons pas encore ?
Eh bien, ce ne serait plus un secret si je vous le disais n’est ce pas ?